Visite de la ville de Concarneau (29)

Vous allez vous apercevoir, lors de la visite de la ville de Concarneau, qu'elle a la particularité d'être scindée en deux : d’un coté il y a la ville close enfermée dans ses remparts et défendue par ses neufs tours et de l'autre, la ville plus récente qui s'est construite autour de son port de pêche.
Nous sommes sur la côte du département du
Finistère. La ville close de Concarneau ressemble à une petite île à laquelle on accède soit par un pont-levis, soit par un bac motorisé qui en 2mn vous fait faire la plus courte traversée océanique de France (pas le temps d’avoir le mal de mer !) et de l'autre, la ville plus récente qui s'est construite autour de son port.
Nous vous conseillons de prendre le temps de la balade pour faire les rencontres qui vont vous permettre un tourisme où l'on s'imprègne de l'ambiance particulière qui règne ici.

La ville close de Concarceau

Une citadelle

Cette petite citadelle maritime retranchée derrière ses murs épais remaniés par Vauban (toujours lui… Il en a abattu du travail en son temps celui-là !) à la fin du XVIIeS, n’était à l’origine qu’un refuge de voleurs et de brigands qui menaient là une vie tranquille, protégés par l’Océan et les fortifications.

La ville close

Depuis, la citadelle dans la ville de Concarneau, est devenue un haut lieu du tourisme dans le Finistère et les élégantes maisons de granit se sont reconverties en échoppes touristiques ou en restaurants et crêperies.
Il n’en reste pas moins qu’il est fort agréable, hors saison, de se promener sur le chemin de ronde qui surplombe l’Océan et le port de plaisance ; deux ouvertures dans l’enceinte fortifiée donnent accès à la mer : « la porte aux vins » rappelant le gros trafic maritime d’autrefois avec Bordeaux et « le Passage » menant au quai d’embarquement pour prendre le bac qui vous conduira en face dans le vieux quartier des pêcheurs.

La navette de Concarneau

Le port de pêche

La ville de Concarneau, c’est aussi un port de pêche actif, un des plus important du Finistère, et peut-être de Bretagne, auquel on accède par une rue bordée de petits restaurants typiques proposant des plats de poissons inspirés par les arrivages de l’Océan, tel «la cotriade» (sorte de bouillabaisse) constituée à l’origine par la part du pêcheur un poisson de chaque espèce ramené dans les filets et donné à tous les pêcheurs pour que leurs femmes en fassent une soupe.

Viste de Concarneau

L'activité portuaire

Il reste encore une centaine de pêcheurs à Concarneau, ils animent la criée et les quais par les arrivages incessants de leurs bateaux : thoniers, chalutiers ou simples canots. Certains arrivent de loin avec leurs cargaisons de thons (Océan Indien, Afrique), d’autres des mers Celtiques et d’Irlande avec des lottes et des cabillauds.
Quant aux côtiers, ils pêchent selon la saison, langoustines, sardines, bars, coquilles Saint-Jacques...
Pour en savoir un peu plus, vous pouvez aller vous instruire sur la vie maritime au musée de la pêche dans la ville close, au Marinarium, Quai de la Croix ou bien faire une visite accompagnée et détaillée du port de pêche avec un guide très sympathique comme Pascal dont nous vous parlons dans un autre article.

Le port de Concarneau

A découvrir autour de Concarneau

Parc floral de Combrit
Rhododendrons et Magnolias semblent être dans une compétition acharnée.

La visite du parc floral de Combrit à Pont-l'Abbé

Conserverie Jean Burel
Après avoir écumé les mers et les océans de la planète il est revenu à quai pour notre plus grand plaisir.

La conserverie artisanale Jean Burel à Concarneau

Pont-Aven
Le village à du charme mais il doit garder ses galettes et ses artistes.

La visite du village de Pont-Aven

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Date de dernière mise à jour : 19/05/2022

  • 4 votes. Moyenne 4 sur 5.