Le châtaignier

Dans la région de Châlus, nous sommes au coeur du pays des Châtaigniers, en plein Parc naturel régional Périgord-Limousin, dans le département de la Haute-Vienne, à une trentaine de kms au sud de Limoges.

  Voir la carte  

Le châtaignier

Le pays des feuillardiers

Le châtaignier est un arbre qui apprécie fort ce terroir granitique creusé par de nombreux cours d’eaux qui lui apportent la fraîcheur et l’humidité dont il a besoin. Il fut longtemps l’arbre à pain de cette région pauvre en nourrissant la population locale avec ses fruits et la farine qui en découlait.

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

Le bois

Mais il y avait aussi toute l’utilisation de son bois qui conditionnait l’économie rurale et en particulier celle du feuillard: petite branche flexible fendue en deux et utilisée pour le cerclage des tonneaux, leur évitant ainsi de rouiller au contact de l’eau et du sel lors des voyages au long cours. Dans ce pays des feuillardiers (nom donné à ceux qui travaillaient le feuillard mais aussi le bois de châtaignier en général) on fabrique encore de nos jours des piquets pour les clôtures, du parquet, du lambris, du bois de charpente mais aussi divers objets de vannerie et du mobilier avec le bois de châtaignier.

Feuillards, échalas et bardeaux

Ce terroir est riche aussi d’un patrimoine bâti lié au châtaignier; c’est ainsi que vous pourrez découvrir d’anciennes cabanes de feuillardiers (souvent restaurées ou reconstruites) autour de l’étang de Masselièvre. Ces cabanes-huttes recouvertes d’écorces, servaient d’ateliers à ces artisans locaux mais aussi de maisons du mois d’octobre au mois de juin, c’est là que les ouvriers fabriquaient les feuillards, les échalas pour la vigne  et les bardeaux (tuiles en bois). Vous verrez aussi, au détour des sentiers de randonnées des petites constructions en pierre, rondes ou carrées appelées « clédiers »: c’est là qu’étaient mises à sécher les châtaignes, sur des claies en lattes de bois sous lesquelles, sans interruption, un petit feu était maintenu allumé durant 3 semaines afin de pouvoir mieux en  assurer la conservation.

L'atelier de la châtaigne

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

Une petite activité artisanale autour du châtaignier est donc encore d’actualité dans la région entre Châlus, Dournazac et La Chapelle-Montbrandeix; de plus, il existe aussi des ateliers liés à la production de la châtaigne comme celui du village de Dournazac où une SARL a vu le jour en 1970 sous l’impulsion des villageois afin de proposer un travail à façon et de faciliter ainsi la préparation des fruits: ramassage, triage, pelage des deux écorces du fruit et enfin confection de différents produits: confitures, marrons confits, marrons glacés… qui sont ensuite vendus sur place ou expédiés.

Coordonnées

Atelier de la châtaigne
87230 Dournazac
Tél: 05.55.78.46.47
Mail: contact@atelierdelachataigne.com
Site:http://www.atelierdelachataigne.com

Conservatoire de la châtaigne

Dans ce petit coin méconnu de la Haute-Vienne, nous avons déniché un passionné de « castanéïculture » qui ne tarit pas d’éloges sur son arbre préféré, à tel point qu’il est président de l’association du châtaignier Limousin et  à l’origine de la création à Dournazac en 1996 d’un verger conservatoire de la Châtaigneraie dans lequel il nous a reçu par un après-midi humide, froid, mais ensoleillé.

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

19 variétés recencées

Jean-Pierre Fauriac, c’est son nom, veut surtout transmettre aux générations futures le recensement des variétés  locales anciennes de châtaigniers en terre Limousine, sachant qu’en France, il existe 250 variétés différentes de châtaignes.
Pour recenser toutes les variétés, il doit chacune les identifier puis les répertorier et les classer d’après leurs caractéristiques. Ensuite chaque variété de châtaignier nouvellement identifiée devient donneuse de greffons et ces nouveaux plants greffés et plantés dans le verger du conservatoire s’ajoutent à la collection des variétés locales. Aujourd’hui, Mr Fauriac a recensé 19 variétés différentes sur les 50 existantes en Limousin
; elles ont toutes de grandes nuances gustatives et les puristes peuvent les reconnaître d’après le port de l’arbre, les feuilles mais aussi la forme et la couleur du fruit.
Un châtaignier commence à devenir productif au bout de 6 ou 7 ans mais c’est un arbre qui reste fragile et sensible à certaines maladies comme l’Encre ou le Chancre et demande pas mal de soins bien que les terroirs du Limousin et du Périgord voisin ayant les bonnes conditions climatiques se prêtent bien à sa culture.

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

Le marron est une châtaigne

Nous vous faisons part d’une grande nouvelle: le marron n’existe pas et les fameux marrons glacés ne sont que des variétés de châtaignes non cloisonnées, contrairement aux autres qui sont plus petites et dont le fruit est divisé. Le mot « marron » d’après la légende, viendrait du nom donné aux commerçants Italiens venant vendre en France dans les années 1600 de grosses châtaignes aux confiseurs Lyonnais qui en étaient friands. Ces commerçants étant vêtus de capotes de laine marron étaient surnommés: Les Marrons et le nom est resté pour qualifier les fruits qu’ils vendaient.

Un marché à développer

Après quelques vicissitudes dont l’ exode rural en 1950 qui déclencha l’arrachage des châtaigniers pour en faire de la pâte à papier, la culture fut relancée en 1970 et depuis 1978, le commerce de la châtaigne et de ses produits dérivés est florissant et la demande est tellement importante que le marché est loin d’être saturé et la rentabilité reste très attractive.
La châtaigne est un fruit (qu’on devrait plutôt appeler une graine) très intéressant de par sa valeur énergétique puisqu’elle est riche en amidon, en protéines, en vitamines B et C ( plus riche que les agrumes) en magnésium et en potassium.

Au service du patrimoine

Ce conservatoire en plus d’être un bel outil au service du patrimoine naturel Limousin, accueille aussi des visiteurs curieux de cet arbre et surtout des scolaires qui viennent découvrir ce fruit emblématique de leur région. Un petit parcours sous forme de sentier aménagé, jalonné de panneaux informatifs et illustrés donne un aperçu ludique de la vie du châtaignier et les explications savantes mais amusantes de Mr Fauriac complètent cette visite fort instructive que nous vous recommandons vivement.

Coordonnées

Association du marron et du châtaigner Limousin
Jean-Pierre Fauriac
25, la Rougeire
87230 Dournazac
Tél: 05.55.78.49.92
Mail: liliane.fauriac@orange.fr

Meubles en châtaignier

Une dizaine de kms après Dournazac, à la limite de La Charente, on trouve la petite commune de La Chapelle-Montbrandeix sur laquelle la famille Raffier exerce depuis quatre générations l’activité de la vannerie en bois de Châtaignier qui est un artisanat traditionnel du Limousin générant une grosse activité aux siècles passés.

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

Une entreprise familiale

Depuis, seule l’entreprise familiale de Pascal Raffier a tenu le coup et c’est avec sa femme et son fils qu’il perpétue ce vieux savoir-faire. Ils vont récupérer et couper eux-mêmes dans les taillis de châtaigniers sauvages, les rejets servant à la fabrication de leur mobilier tressé. Ces rejets sont ensuite mis à bouillir durant 1 h dans une étuve afin de pouvoir peler l’écorce plus facilement mais certains modèles sont réalisés en bois brut avec l’écorce naturelle, au goût de chacun.

Un vrai savoir-faire

Ensuite, le moulage à chaud de ces rejets se fait rapidement et exige force et tour de main pour leur donner les formes souhaitées car ce sont eux qui serviront à faire l’armature et la structure du futur fauteuil, de la chaise ou bien encore de la table. Une ancienne machine va ensuite donner la longueur et l’épaisseur voulues aux éclisses ou lamelles de châtaignier qui seront tressées par Mme Raffier pour finir le mobilier, sachant qu’il faut environ 3 à 4 h pour le tressage d’une chaise.

Le châtaigner en terroir du Limousin - Haute-Vienne

Tables et fauteuils

Le résultat est magnifique et ces meubles dorés, souples et résistants à la fois sont une vraie merveille. De la table basse en passant par le rocking-chair ou la chaise–longue, sans parler des nombreux modèles de fauteuils, chaises ou tabourets, ils donnent tous envie de les acheter, d’autant plus qu’ici, les prix sont accessibles compte-tenu de la qualité du travail.

 

80% pour les pays nordiques

Cette entreprise travaille beaucoup sur commande et fait du travail sur mesure. La vente en direct est bien sûr la plus conseillée pour votre porte-monnaie mais vous pouvez trouver aussi ce mobilier dans quelques points de vente en sachant que 80% de la production part sur les pays nordiques.

Un métier passionnant

L’entreprise aimerait bien former des apprentis mais la demande est faible dans cet artisanat traditionnel méconnu où pourtant la demande est importante. Si vous désirez les contacter ou bien voir leur travail, allez sur le site ci-dessous.

Coordonnées

Pascal Raffier
Malary
87440 La Chapelle-Montbrandeix
Tél: 05.55.78.72.30
Site: http://www.vannerie-chataignerie.com

Balades dans les environs

Le restaurant Chez Jules
Un lieu où, chose rare, les odeurs venant de la cuisine vous mettent en appétit.

Bonnes adresses - Le restaurant Chez Jules

La randonnée de Cussac
Une balade en milieu rural jalonné d'histoires et croyances diverses. On a adoré.

La randonnée de Cussac

ESS - L'éco-hameau de Busseix
Un lieu de vie pensé par un collectif cherchant à impacter le moins possible.

Initiatives - L'éco-hameau de Busseix

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Visites
Initiatives

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Contact

Ecrivez-nous

Les thèmes

Le patrimoine

Participez à une démarche solidaire - Infos

4 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/09/2020