Commerce ambulant de friperie (29)

Nous allons ici vous indiquer un commerce indépendant très original : il s'agit d'une friperie ambulante, non seulement ça, mais ce commerce ambulant se trouve dans un bus anglais à deux étages.
D'abord Châteaulin est une petite ville tranquille du
Finistère qui vaut surtout par le fait qu’elle est la porte d’entrée vers les Monts d’Arrée et la vallée de l’Aulne.
Qu’en dire de plus, sinon que ses quais bordés de terrasses de café et surplombant les berges de l’Aulne sont fort agréables pour y rêvasser un moment en regardant les passants mais qu’ils concentrent à eux seuls toute l’activité commerçante de la ville.

Commerce ambulant de friperie dans le Finistère

Un bus qui va de villes en villages

Pourtant ce jour là, un drôle de véhicule plus apparenté à la capitale anglaise qu’à Châteaulin siégeait sur les quais, non loin de l’office du tourisme.
Attirés par sa belle couleur rouge et intrigués de voir un bus à impériale en plein cœur de la Bretagne, nous nous sommes approchés et notre curiosité nous a poussé à entrer à bord de ce transport pas commun.

Vêtements vintage

A l’intérieur, une énorme penderie exposait des vêtements vintage, des blousons en cuir des années 70, des santiags, des converses, des casquettes, une série de shorts frangés ornaient le tableau de bord et l’étage supérieur regorgeait lui aussi de fripes des années 70 à 9O. Quel drôle d’endroit pour exposer des habits démodés ?
Etait-ce un musée ou la garde-robe d’un english-man in Châteaulin ?
Nous avons eu rapidement réponse à nos questionnements lorsque Fred est apparu dans le rétroviseur du bus, caché en partie par quelques fringues rétros.

Le village de Châteaulin

Création d'une entreprise

Ce jeune homme débordant d’idées et d’enthousiasme a eu vite fait de nous convaincre du bien fondé de son projet qui a vu le jour en juillet 2013 : il avait alors envie de voler de ses propres ailes et de créer sa petite entreprise itinérante, en ce sens là, nous avions quelques points en communs !

Fripes dans la cabine du bus

Un concept original

L’idée de faire des marchés était ma foi assez banale, mais avec un bus anglais, elle l’était déjà moins et en y proposant de la friperie dedans, sans avoir à monter et à démonter un stand et tout en étant à l’abri du vent, de la pluie et du soleil, c’était l’idéal lui semblait-il, le concept étant par lui-même assez original puisque c’était le seul en France à proposer cela.
Le voici donc propriétaire d’un bus à impériale acheté à une société d’import spécialisée dans ce type de véhicules, quant au stock de vêtements venant du monde entier, il l’achète auprès de plusieurs réseaux de fournisseurs fripiers. Sa démarche étant plutôt écolo puisqu’il récupère des vêtements d’occase en parfait état et de très bonne qualité, pour la plupart venant de grandes marques françaises.

La famille présente

Sa famille s’est investie à fond dans son projet, le soutenant moralement, physiquement et financièrement, surtout sa mère, institutrice à la retraite qui lui prête main forte pour le lavage, le tri et le repassage de ses fripes, quant à sa grand-mère, couturière de métier, elle s’investit dans les retouches et la déco du bus : c’est elle qui a aménagé la cabine d’essayage, contigüe à l’espace convivial du salon détente-attente.
Au rez-de-chaussée du véhicule se trouve le rayon vêtements pour homme et au premier étage le rayon femme et le choix ne manque ni dans l’un ni dans l’autre.

A travers la Bretagne

Pour le moment, le bus anglais de Fred sillonne uniquement la Bretagne mais dans un proche avenir, il aimerait bien franchiser l’idée sur toute la France et créer une chaîne RETROC’S.
En attendant, son statut de commerçant ambulant lui permet de vendre, mais il faut qu’il règle quelques problèmes : les autorisations de stationnements qui ne sont pas toujours simples à obtenir selon les villes (beaucoup de courriers à rédiger), le coût des déplacements car le bus est gourmand en gasoil et Fred n’ayant pas encore son permis poids lourds doit avoir recours à un chauffeur, l’entretien mécanique qui pour le moment se fait dans la plus complète solidarité…

Les fripes dans un bus anglais

Se démarquer

Gageons que ses initiatives et son dynamisme viendront à bout de toutes ses difficultés momentanées et que le soutien et la compréhension de sa famille et de ses amis l’aideront aussi.
Fred accepte aussi volontiers les dons de vêtements vintage en bon état. N’hésitez pas à prendre contact avec lui sur son site et surtout à aller lui rendre visite dans son bus rouge à impériale pour passer avec lui un moment d’échange et de convivialité et peut-être y trouver le vêtement ou l’accessoire qui vous démarquera du commun des mortels.

Coordonnées

Retroc's
29000 Quimper
Tél.: 06 30 52 53 87
Courriel: bus@retrocs.com

Que faire à Châteaulin ?

Visite du village de Locronan dans le Finistère

Incontournable lorsque l'on visite cette région. Le Kouign Amann y est réputé.

La visite du village de Locronan

La randonnée pédestre du Menez Hom dans le Finistère

Un chemin nous menant très haut afin de voir très loin: au delà des océans.

La randonnée pédestre de Menez Hom

Dormir dans les roulottes des korrigans à Brapart dans le Finistère

Les lutins y sont nombreux mais vous verrez : ils sont tous bienveillant et de bonne compagnie.

Dormir dans les roulottes des Korrigans à Braspart

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Date de dernière mise à jour : 10/09/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Mesnet

    1 Mesnet Le 07/09/2021

    Bonjour,
    ça fonctionne encore le bus-friperie ? Si oui, il y a un site ou un réseau social où l'on peut savoir dans quelle ville vous vous installez, au jour le jour ? Je suis sur le Faou.
  • Monique Arcelon Dubus

    2 Monique Arcelon Dubus Le 18/01/2021

    Bonjour,
    Pourquoi n'allez-vous pas jusque Scaër avec votre bus anglais vous combleriez le trou entre Plogonnec et Châteauneuf-du-Faou. Moi j'habite Scaër et l'idée d'avoir une friperie une fois par semaine m'enchanterait. Il n'y a plus rien à Scaër et c'est rempli d'habitants.
    Vous pourriez demander au Gouvernement une aide pour passer votre permis poids lourds, avec tout l'argent qu'il débloque ..!
    Michel Aznar

    Michel Aznar Le 16/02/2021

    Bonjour et merci pour votre commentaire, Les commerces ambulants reprennent de la vigueur. A n'en pas douté, la friperie et son bus anglais va arriver jusque chez vous. N'hésitez pas à solliciter les élus de votre commune. Cordialement

Ajouter un commentaire