Les chèvres de Clansayes

Nous sommes allés porter nos pas dans le département de la Drôme, dans la petite commune de Clansayes: un bien joli nom pétillant. Dans ce pittoresque village, une majestueuse et géante statue de la Vierge domine toute la plaine environnante tout en veillant sur le minuscule village dont elle a charge d’âmes...
Mais ce sont des producteurs locaux que nous venons visiter et c'est bien d'eux que nous allons parler ici.

Savoir plus Infos
La carte Suggestions

Pastoralisme dans la Drôme

Les chèvres de Clansayes

Nous étions attirés dans ces lieux par la présence d’un couple de chevriers dont l’exploitation agricole se trouve perdue au milieu des chênes verts, des cades et des genêts, sur le plateau sauvage et isolé situé au dessus de Clansayes.

Elevage de Chèvres du Rove à Clansayes

Une installation réussie

Annabelle et Sylvain ont fait le choix de venir s’installer ici, alors que rien ne les prédisposait en apparence à cela. Elle, originaire du Mans était détentrice d’un BTS d’élevage ovin et lui adorait venir se promener sur ce plateau et admirer le paysage sans penser alors à élever des chèvres, mais leur rencontre et l’amour passant par là en a décidé tout autrement.

Les chèvres du Rove à Clansaye

Le soutien de l'AMAP

Tout d’abord, ils s’installèrent dans une belle et grande ferme dont ils étaient les gardiens, mais la ferme fut vendue à un riche parisien et nos deux tourtereaux durent quitter les lieux. Ils ne se découragèrent pas pour autant et fort de leur envie de pastoralisme et soutenus par les AMAPS (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) locales ils purent poser leurs valises là où nous les avons rencontré et où ils se sont installés depuis 1 an avec enfant, troupeau, maison et fromagerie après avoir eux-mêmes pourvu à leur réseau d’eau, d’électricité et à leur station de phyto-épuration. Leur nouvelle installation ne fut pas simple car on ne voit pas toujours arriver d'un bon oeil un couple de « marginaux » aux idées novatrices venant troubler la quiétude et les sacro-saintes habitudes des "petits coins paisibles" dont le souci premier n'est pas l'agriculture bio ; le cas n’étant pas exceptionnel et même assez fréquent un peu partout sur le territoire.

La race du Rove

Après tous ces déboires, leur persévérance a quand même payé et ils sont aujourd’hui à la tête d’un magnifique troupeau de chèvres du Rove, parfaitement adaptées à la région puisque c’est une race locale du sud-est de la France qui ne craint pas les grosses chaleurs et dont la rusticité et l’appartenance au terroir en font toute l’endurance.
Elles sont au nombre de 70 ces belles chèvres aux cornes vrillées et aux robes tachetées, répondant toutes à d’originaux prénoms tels Passiflore, Gazoline ou encore Farigoule ou Ciboulette et leurs compagnons barbus n’ont rien à leur envier, eux qui répondent aux doux noms d’Eole ou de Ganesh.

Une alimentation sur parcours

Annabelle se consacre surtout à la traite (manuelle qui plus est) et à la fabrication des fromages lactiques natures ou aromatisés, à celle des tommes ou de la brousse qu’elle va livrer et vendre aux quatre coins du département, soit par l’intermédiaire d’AMAPS, soit à des restaurants ou à des magasins bios, sachant qu’une bonne partie de la production est écoulée sur place car l’élevage commence à être connu et apprécié.

Les chèvres du Rove à Clansaye

Les fromages

Le lait des chèvres de Rove est très riche en matière grasse et il donne de savoureux produits, d’autant plus lorsque les chèvres pâturent dans la nature. La saison fromagère a lieu d’avril à fin octobre, la chèvre se reposant ensuite pour la mise-bas et l’allaitement de ses biquets. Ces cabris élevés sous la mère et sur parcours sont ensuite vendus sur place et sur réservation; nous savons bien que pour les âmes sensibles, c’est dur à admettre mais quand on fait de l’élevage, on ne peut malheureusement pas tout garder pour la reproduction. A ce titre, Annabelle et Sylvain déplorent qu’il n’y ait pas près de chez eux un petit abattoir local qui leur permettrait de valoriser la viande de leurs chevreaux par la filière Biologique.

Les bienfaits de l'activité pastorale

Sylvain, quant à lui s’occupe de toute la partie soins aux animaux lorsque cela est nécessaire: les biquettes n’étant traitées que par homéopathie et phytothérapie. Sa grande passion étant le pastoralisme qu’il effectue du 1er janvier au 31 décembre, en moyenne 6 h par jour sur des parcours d’une dizaine de km. Il entretient ainsi avec son troupeau une zone de 200ha appartenant en partie à la commune, à l’ONF, ou bien à des propriétaires privés, heureux de voir leurs terres défrichées gratuitement, luttant ainsi contre les risques d’incendies.
C’est là que nous nous posons la question: ne serait-ce pas aux pouvoirs publics à aider et à financer en partie de telles initiatives plutôt que de leur mettre des bâtons dans les roues lors de leurs installations ?
L’élevage caprin Farigoule§Cie gardé par son «berger de chèvres» grignote donc tous les jours de l’année dans la garrigue de Clansayes des plantes naturelles et adaptées au cheptel, ce qui lui a valu la certification d’agriculture biologique mention Nature et Progrès.

Message aux randonneurs

Soyez gentils et compréhensifs, amis randonneurs ou ramasseurs de champignons, lorsque vous rencontrerez Sylvain ou tout autre berger sur votre parcours, gardez vos distances et tenez vos chiens afin que le troupeau ne soit pas perturbé et pitié, ne faites pas « Bêêê… » si vous ne voulez pas que toutes les chèvres vous suivent.
Moyennant cela, vous pourrez les photographier en toute tranquillité et poser des questions au chevrier sur sa passion du métier.

Epris de liberté

Nous saluons Annabelle et Sylvain qui sont un bel exemple de persévérance et d’indépendance mais lorsque l’on fait le choix de consacrer son temps aux chèvres, n’a t’on déjà pas le même caractère qu’elles ? autrement on ne pourrait pas les comprendre et les aimer, elles qui sont si éprises de liberté, si imprévisibles et si capricieuses.

Coordonnées

Farigoule & Cie
Route du plateau
26130 Clansayes
Port: 06.82.42.86.39
mail: farigoule.et.cie@gmail.com
Le site: http://www.farigoule-et-cie.com

Balades dans les environs

Randonnée de St-Restitut
De beaux chemins, baignés par un air léger, bordés de plantes sauvages en fleurs.

La randonnée de Saint-Restitut

La Garde Adhémar
Beau et massif, le village impose son profil au territoire du Tricastin.

Visite du village de La Garde-Adhémar

Le bistrot Sidoine
Un lieu qui impose la détente, la bonne ambiance et génère la notion de fraternité.

Bonnes adresses - Le bistrot Sidoine

La carte du territoire

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Visites
Initiatives

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Contact

Ecrivez-nous

Les thèmes

Un métier
Rencontrer

Participez à une démarche solidaire - Infos

6 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Commentaires (1)

Claude RONDEAU
  • 1. Claude RONDEAU | 18/02/2014
Joli compte rendu réaliste de ces jeunes fermiers qui ont trouvé leur voie. Bonne continuation.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/07/2020