Troisième étape - De Montgiscard à Montgaillard-Lauragais

Le ciel est bleu lorsque j’ouvre les volets de la chambre du gîte de l’escale de la Pradelle. Il n’y a pas de temps à perdre : rassemblement des affaires et « décollage » après un solide petit-déjeuner.
Sitôt dehors, la pluie s’invite à nouveau, mais une pluie sans vent et c’est gaiement que je rejoins le GR 653 qui m’amène à suivre le canal du midi pour le quitter bientôt.

La carte Rencontres

Montgiscard à Montgaillard

Les partenaires

Région Occitanie

Biocoop Tourne-Sol

Conversation sur le bord du chemin

Hélène apicultrice

Visite du rucher de Kimilo et entretien avec Hélène apicultrice à Montgaillard-Lauragais.

En passant par Baziège

Traversée d’une autoroute bruyante en empruntant un pont… faute de passage piéton.
C'est maintenant une route étroite qui me mène au village de Baziège, un gros bourg semblant plutôt dynamique qui, en ce dimanche matin, révèle une belle activité autour des boulangeries-pâtisseries ouvertes.
Une ptite rue puis une route tranquille me hissent sur les hauteurs de ce territoire du Lauragais : devant moi des terres cultivées à perte de vue.
De longs chemins cisaillent d’immenses paysages couverts de ciel gris et cultivés de tournesol dont les fleurs ont remplacé leur belle parure jaune par un air sombre, semblant regarder leurs godasses : elles paraissent dépressives ?

Maison à Baziège

Kangourous et briques rouges

Mais voilà qu’une installation qui aurait inquiété Steeve Mc-Queen dans la grande évasion (fils barbelés, installation électrique et caméras) longe le chemin. Je m’interroge un temps sur l’utilité d’une telle clôture jusqu’au moment où j’observe, de l’autre côté du grillage, de nombreux Kangourous de petite taille grignotant paisiblement des plantes diverses. Un dépaysement plutôt brutal.
Plus loin, la très belle église Sainte-Eulalie, construite de briques rouges, se découpe dans le paysage, je vais y faire une halte casse-croûte.

Eglise Sainte-Eulalie

En haut de la colline

Un beau soleil réconfortant débarrasse le ciel des gros nuages pleins de pluie. Il va m’accompagner jusqu’à Montgaillard-Lauragais. Arrivé au village, après une petite pause installé face au boulodrome et une visite au café du village, je pars en quête du lieu où je vais installer mon bivouac.

Montgaillard-Lauragais

Mon voisin est un gros chat

Je sonne au portillon d’une maison où « vente de miel » est noté sur un petit écriteau, Hélène et Jean-Marc m’ouvrent leur porte, ils m’indiqueront un lieu pour dormir, me proposeront de l’eau et me raconteront leur métier d’apiculteurs avec un beau sourire qui en dit long sur le fait de faire un travail qui intègre la notion de plaisir. Nous sommes rejoins par un chat patibulaire et par la voisine accompagné d’un beau chien. Visite des ruches et dégustation de miels délicieux.
Ce soir, au bivouac, c’est saucisse-purée et longue nuit de sommeil.
Fin de l’étape.

Le chat de Montgaillard

Le tracé de l'étape

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Contact

Ecrivez-nous

Participez à une démarche solidaire - Infos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/11/2020