Pour un guide touristique alternatif ayant du sens. Je fais un don

Le guide du tourisme solidaire dans le département des Deux-Sèvres (79)

Nous vous proposons d'organiser vos prochaines vacances avec le guide du tourisme solidaire dans le département des Deux-Sèvres, pour ça, nous sommes allé voir ce qui se passe en terme de randonnées pédestres, de balades, de rencontres avec des entreprises originales et engagées et d'initiatives passionnantes que nous aimons vous conseiller en faisant de chacune d'elle une destination touristique.
Vous habitez les Deux-Sèvres ou vous projetez de visiter ce département prochainement, nous vous invitons de le découvrir en vous suggérant de pratiquer un
tourisme solidaire sans pour autant se débarasser de la notion de bon temps et bons souvenirs.

Source du Thouet dans ls Deux-Sèvres

Le département du marais Poitevin

Les Deux-Sèvres doit son nom aux deux rivières qui le sillonnent et qui prennent leur source toutes deux dans ce département, faisant de lui, un des seuls de France à être traversé systématiquement par les rivières y ayant pris leurs sources.
Mais c'est bien le marais poitevin qui est immédiatement associé au département des Deux-Sèvres lorsque l'on pense vacances et tourisme. Le territoire du marais poitevin et sa richesse environnementale et de biodiversité qui fait le bonheur des randonneurs amoureux de nature.

De l'eau partout

Ici, l’eau est omniprésente, dans les fleuves, les rivières, les marais mais aussi les ruisseaux, les canaux, les mares et les étangs. Dans ce pays où la terre et l’eau se confondent dans un miroitement permanent, tout n’est que verdure, bocages, haies, mosaïque de prairies et de cultures qui donnent au paysage sa douceur et son charme bucolique.
Ce département est un passage progressif du Nord au midi, étalant ses beaux villages et ses vieilles villes au long de ses vallées: Airvault, Argenton-Château, Coulonges-sur-Autize, Melles…

Le marais poitevin

L'art roman poitevin

Ici, nous sommes au centre du Poitou, région considérée comme la plus riche de France par la quantité et la magnificence de ses monuments religieux de style roman-poitevin : (église St-Médard de Thouars, Notre-Dame de Celles-sur-Belles…). Ces monuments furent édifiés dès le XIème siècle par des moines bâtisseurs soutenus financièrement par de puissants mécènes, tels les comtes-ducs d’Aquitaine, les vicomtes de Thouars ou les comtes d’Anjou qui achetaient ainsi leur salut dans l’aù-delà.

Sur la route de St-Jacques

Tous ces établissements religieux servirent alors de lieux de pèlerinage pour tous les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle et qui trouvaient ici de quoi les accueillir ou les soigner car autour de toutes ces églises se trouvaient aussi de nombreux hospices, aumôneries ou maladreries.

Une terre d'invasions

Le Poitou fut aussi une terre d’invasion: Clovis et les Wisigoths s’y affrontèrent, puis ce fut au tour de Charles Martel d’y repousser les Sarrasins venus d’Espagne, les troupes du Prince Noir envahirent ensuite la région et firent du Poitou le domaine du Duché d’Aquitaine, puis celui de l’Angleterre, avant qu’il soit rattaché au royaume de France en 1416.

Parthenaises ou Poitevines

Pays d’élevage aux grasses prairies quadrillées de chemins creux où pâturent les vaches Parthenaises à la viande savoureuse; leur lait est employé à la fabrication des renommés beurres d’Echyré et de Pampli. Sans oublier les chèvres Poitevines de plus en plus rares il est vrai mais avec le lait desquelles sont confectionnés les « Chabichous » du Poitou et les fameuses caillebottes.

La Gâtine

Au centre du département se trouve la Gâtine Poitevine (si bien décrite par l’écrivain régionaliste : Ernest Pérochon dans son roman « Nêne » où il raconte le quotidien des gens simples de la Gâtine du Poitou, entre Bressuire et Parthenay) petit terroir de terres marécageuses au merveilleux bocage.
Les champs et les prés sont entourés de haies denses et bordés de fossés où poussent les frênes–têtards (arbres emblématiques du Marais Poitevin dont nous reparlerons plus loin). Plus au sud, dans la région de Melles, la roche est plus calcaire et les céréales remplacent l’élevage.

L'origine de l'agriculture biologique

Terre pionnière de l’agriculture biologique, le département des Deux-Sèvres créa la première foire de produits biologique en France en 1969 à Saint-Maixent-l’Ecole et la première boucherie bio fut ouverte à Niort en 1970, preuve que ce département, comme nous avons pu le constater à plusieurs reprises, est plein d’idées, de dynamisme et de ressources humaines.
Amis du Guide du Flâneur, vous qui aimez le calme, le silence et la sensation du temps retrouvé, nous ne pouvons que vous inviter à venir flâner au fil des canaux, dans cette contrée de terres et d’eaux.

Agriculture biologiquue

A découvrir dans les Deux-Sèvres

La randonnée pédestre à Ardin

Une balade qui suit les rives du Saumort et de l'Autize jusqu'à un pigeonnier magnifique.

La randonnée pédestre d'Ardin

Lesproducteurs locaux - Les fromages de chèvres de Sylvie

Natures, cendrés, au poivre, aux herbes, caillés en faisselle : tous plus délicieux les uns que les autres.

Sylvie productrice de fromages à Coullonges-sur-l'Autize

Visite de Parthenay

La capitale de la Gâtine et son centre historique où les anciennes échoppes ne demandent qu'à rouvrir.

La visite de la ville de Parthenay

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Date de dernière mise à jour : 01/06/2022

  • 3 votes. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire