Le tourisme de masse

Michel Aznar Par Le 03/02/2022

Dans Tourisme

Le mouvement des populations ont toujours été principalement liées à des quêtes incessantes à s’alimenter, prospérer, conquérir, envahir et autres distractions diverses. Dans l’histoire de l’humanité, le tourisme est une pratique vraiment très récente et le tourisme de masse, bien plus récente encore, est une conséquence innattendue à laquelle l'humanité contribue tout en y faisant face.
On pourrait donner comme point de départ du tourisme la naissance de l’orient-Express, un train de luxe qui va combler les rêves d’exotisme à une tranche de la population très aisée, avide d’aventures et de distractions, qui va pouvoir voyager entre Paris et Venise, puis Istanbul en toute première classe.

Les congés payés

Puis en 1936, quelques uns qui ne travaillaient pas moins de 60 heures par semaine et six jours sur sept, ont la bonne idée de descendre dans la rue pour réclamer des congés payés et ils les obtiennent.
Dans un premier temps l’aspiration à faire du tourisme n’est pas là. La majorité mettent leurs quinze jours de congés à profit pour aller souvent à la pêche concernant les amateurs de poissons, à jouer davantage aux cartes pour les passionnés de jeu et surtout pour prendre un repos bien mérité.

Le début du tourisme avec l'Orient Express

La nationale 7

Mais sitôt la seconde guerre mondiale terminée, on s’active, d’abord, à bétonner le littoral méditerranéen puis à expliquer à tous ces vacanciers en herbe qu’il est impératif de reprendre le travail bronzé et voilà que l’on dévale massivement la nationale 7 en direction des plages et du soleil.

Les Clubs Med

Très vite la proposition touristique se dirige vers une offre toujours plus exotique avec l’apparition des clubs Med et autres hôtels situés à l’autre bout de la planète où l’on se prélasse au bord de la piscine pendant des séjours à la semaine. La course aux prix bas des séjours et le trafic aérien qui s’intensifie de manière exponentielle avec l’arrivée de ce que l’on appelle communément : les vols « low cost » génère le tourisme industriel.

Les croisières

C’est dans les années 2000 que le tourisme de masse a atteint son apogée avec les croisières : des énormes bateaux pouvant accueillir cinq ou six milles personnes se déversant dans les ports de Méditerranée et d’ailleurs dans le monde. Une aberration environnementale symbolisée par le Costa Concordia venu s’échouer sur les côtes italiennes.

Le tourisme de masse

L'emballement du tourisme

La visite des capitales européennes à faire au pas de charge, les tours du monde en 15 jours, les Venise et autres temples d’Angkor asphyxiés et nous tous accablés par la pollution générés par une activité qui s’emballe nous ont conduit à réaliser Le Guide du Flâneur.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !