Le musée des thoniers à Etel

Le musée associatif des thoniers est basé sur l’histoire locale d’Etel, de son banc de sable et de sa Ria.
Grégory, le seul salarié de cette association d’une quinzaine de bénévoles qui a vu le jour en 1996 a bien voulu nous servir de guide pour cette visite distrayante et passionnante.

Voir la carte Infos

Le musée des thoniers à Etel

Ancien premier grand port de pêche

Le musée est, pour le moment encore, situé dans une ancienne coopérative maritime désaffectée, rachetée par la commune mais réaménagée et reloockée par les soins et aux frais de l’association "Autrefois Etel et sa région".

Musée des thoniers à Etel

Perpétuer le souvenir

L’association est constituée de familles d’anciens marins, de collectionneurs de cartes postales, de photographes, de peintres de marines qui veulent perpétuer le souvenir du passé d’Etel à travers la mémoire de l’activité portuaire d’antan.

Chants, récits et animations

Des animations ont lieu toute l’année dans le musée, en rapport bien sur avec le thème de la pêche et de la marine : sous forme de récits contés, de chants de marins ou de pièces de théâtre… Et puis à chaque Noël, l’association organise des expositions de crèches maritimes en l’honneur de la Noël des marins du monde entier ; ces crèches ont beaucoup de succès, les écoles y participent ainsi que des artistes amateurs ou professionnels ; chacun y apportant sa touche personnelle ou bien un objet témoin du patrimoine portuaire d’Etel ; ce musée a ainsi vu passer 4000 visiteurs en un mois l’an passé.
Ceci est donc la preuve évidente que l’association œuvre dans le bon sens et sait présenter au public tout ce patrimoine historique d’Etel, oublié aujourd’hui par la plupart d’entre nous mais qui reste la mémoire vivante d’un des premiers grands ports de pêche français du XIXe S.

L'activité sardinière

En effet, Etel  possédait alors une importante flottille sardinière qui exportait dans le monde entier.
Au début, les sardines étaient salées et pressées dans des tonneaux sur les bateaux, puis en 1810, les sardines furent mises en boîte pour la première fois et à partir de ce procédé innovateur qui permettait de mieux les conserver et les stocker, de nombreuses conserveries
se développèrent sur tout le littoral atlantique et en particulier à Etel où elles étaient au nombre de douze.
De nombreux emplois furent créés avec une main d’œuvre féminine très importante et le commerce fluvial sur la Ria d’Etel se développa lui aussi grâce au transport du sel pour les conserveries et du bois pour la construction navale ; sans parler des Forges qui fonctionnaient à plein régime pour produire le fer blanc indispensable aux boîtes de conserve.

Musée des thoniers à Etel

Thoniers à voile appelés Dundees

Pourtant, l’activité sardinière déclina au début du XXeS au profit de la pêche au thon, en particulier du thon blanc appelé aussi germon.
Dans les années 1930, Etel devient le 4ème port de pêche français et possède 230 thoniers à voiles appelés Dundees qui étaient construits aux Sables-d’Olonne en Vendée. A cette époque là, les 980 marins Etellois n’hésitaient pas à partir loin de chez eux pour aller prospecter et découvrir de nouvelles zones de pêche, en particulier en Afrique pour le thon rouge.

Le sauvetage en mer

Mais tout à une fin et c’est l’après-guerre qui sonna le glas de l’activité portuaire d’Etel au profit de celle du port de Lorient qui était alors bien mieux équipé parce que reconstruit de neuf et surtout moins dangereux pour la navigation que La Barre d’Etel.
Le musée d’ailleurs fait la part belle au sauvetage en mer à travers l’histoire tragique d’Alain Bombard et de son radeau pneumatique de survie mis au point en 1959. Il était venu le tester dans les eaux dangereuses de la passe d’Etel, lors de mauvaises conditions climatiques et cette décision tourna au drame lorsque le radeau s’échoua et que 9 marins pêcheurs venus lui porter secours périrent dans les flots.
Pourtant ce drame fut un tournant dans l’histoire des canots de sauvetage en mer qui à partir de ce moment là furent imposés sur tous les bateaux et sauvèrent de nombreuses vies.

Déménagement imminent !

Ce musée thonier d’Etel, décidemment l’on s’y sent bien, les salles y sont petites, bien agencées et les reconstitutions de vieux gréements ainsi que l’épopée historique maritime du port, racontées fort judicieusement.
Les sujets sont traités avec émotion et sensibilité, mêlant le passé et le présent de la Ria d’Etel. Des panneaux thématiques évoquent le dur métier des marins et de leurs familles par des témoignages drôles ou poignants.

Gregory nous a dit cependant qu’il y avait un petit hic : le musée manquerait un peu d’espace pour le stockage des collections qui changent souvent et peut-être faudrait-il qu’il évolue vers un autre lieu plus grand et plus en vue (il est vrai qu’il est un peu caché) afin que le tourisme d'Etel, les commerces locaux et la Ria puissent bénéficier de sa notoriété.
Espérons pour lui et pour son public qu’il n’y perde pas son âme, comme c’est souvent le cas lorsque les musées sont agrandis et modernisés ; mais pour cela, nous faisons confiance au bon sens de l’association « Autrefois Etel et sa région ».   

Coordonnées

Musée des thoniers
3, impasse Jean Bart
56410 Etel
Tél: 02 97 55.26.67
Mail: musee.thoniers@orange.fr
Site:http://www.museedesthoniers.fr

La carte de la zone

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Tourisme
Solidaire

Contact

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Les thèmes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/01/2020