La filature de Sarrancolin

Le village de Sarrancolin à l’entrée de la vallée d’Aure dans les Hautes-Pyrénées mérite bien une petite halte ne serait-ce que pour visiter sa belle église classée Monument historique depuis 1903, aller voir l’exploitation des carrières de marbre et faire un petit tour dans le village qui vaut le détour.

Voir la carte Infos

La filature de Sarrancolin

Le caractère à ne pas lâcher

C’est en parcourant les ruelles bordées de pittoresques demeures des XVe et XVIeS au bord de la Neste que vous passerez sous la porte Sainte-Quitterie, vestiges des anciens remparts de la cité et que vous arriverez tout naturellement en vue de l’atelier de la filature de Chantal Mazières.

La filature de Sarrancolin - Hautes-Pyrénées

Accueillis par un Patou

Un gros Patou des Pyrénées viendra vous accueillir à l’entrée, précédant un petit bout de femme à l’allure sympathique et énergique.
Energique et persévérante, ce n’est pas trop de le dire en parlant de Chantal qui nous a raconté son histoire, ses déboires et ses espoirs.

La filature de Sarrancolin - Hautes-Pyrénées

Le feu et l'eau

Le sort s’est acharné contre elle ces deux dernières années mais ce ne sont ni le gros incendie qui a ravagé sa maison et une partie de la filature, ni les dégâts des eaux quelques temps après, ni le départ de son compagnon qui ont eu raison de son optimisme et de sa force de caractère.

Des machines centenaires

Car il lui en a fallu à Chantal de l’obstination et du courage pour remettre tout en état et repartir du bon pied, mais cependant tout n’est pas terminé car les cardeuses, les fileuses, les assembleuses et toutes ces vieilles machines centenaires qui lui servaient à fabriquer ses écheveaux de laine n’ont pas pu repartir faute de moyens financiers pour les réparer et les remettre à fonctionner.

L'histoire de l'entreprise

Chantal, petite dernière d’une fratrie de trois filles a su, déjà toute petite qu’elle était faite pour prendre la succession de son père, qui l’avait prise du sien, qui lui-même l’avait hérité du sien ; donc trois générations d’hommes forts s’étaient succédés à la filature de Sarrancolin avant que Chantal ne montre le bout de son nez et fasse des pieds et des mains pour arriver à ses fins.

Une femme prend la suite

Son père, ne souhaitait pas ce dur métier pour sa fille, mais il fallut bien qu’il se rende à l’évidence, s’il ne voulait pas fermer la filature, n’ayant pas de garçon pour la reprendre, il ne lui restait plus qu’à la confier à Chantal qui, contrairement à ses sœurs, n’attendait que çà !

Originaires du Tarn

C’était l’arrière grand père paternel de Chantal, expatrié du Tarn et connaissant déjà le travail de la filature qui avait acheté celle de Sarrancolin ; aujourd’hui, c’est une des deux dernières filatures encore en activité (ou presque) de la région Midi-Pyrénées avec celle de Niaux dans l’Ariège.
Du temps des parents de Chantal, il en restait encore une vingtaine dans les Hautes-Pyrénées et sa mère avait un magasin de laines à Arreau qui était apprécié par les nombreux touristes dans les années 60 /70.

Tournée vers le tourisme

Il a fallu 2 ans à Chantal, après l’incendie et l’inondation pour tout remettre en état et rouvrir au public les portes de son atelier et de sa boutique.
Du lundi au vendredi, elle y accueille les scolaires, les groupes mais aussi les particuliers et organise même des visites guidées sur réservation.
Autrement, des panneaux explicatifs vous renseigneront sur les 10 actions différentes à effectuer avant de fabriquer un écheveau de laine.

Des teintes naturelles

La laine travaillée dans sa filature provient de la toison des brebis locales de la vallée d’Aure : les Auroises et les machines ou cardeuses ont été spécialement conçu pour cette fibre là, moyennement frisée. Cette ancienne race locale a d’ailleurs ses adeptes et l’association « Halte-là » installée à Bagnères-de Bigorre la revalorise et motive les éleveurs de brebis pour qu’elle ne se perde pas.
Chantal, avec son savoir-faire ancestral, ne fabriquait que des laines de qualité dont il lui reste encore un peu de stock.

Elle obtient un fil de couleur naturelle grise, beige ou marron  en mélangeant dans un battoir la laine écrue des brebis blanches avec celle des brebis noires (le burel ou bure) et ce, sans aucun ajout de teintures chimiques.

A quand le redémarrage ?

Aujourd’hui, elle se pose des questions et ne sait si ses vieilles machines vont pouvoir redémarrer une fois qu’elle les aura faites électrifier, mais pour cela, il lui manque 5000 euros. Bien sûr, les habitants de Sarrancolin ont fait un peu marcher l’entraide pour ne pas perdre la filature qui fait venir des touristes au village, elle a eu aussi une petite aide du Conseil Général mais rien de l’ancienne mairie, quant au maire actuel, il aimerait bien revaloriser cette activité de filature et aider Chantal à s’en sortir.
Mais Chantal a un caractère très indépendant forgé par 14 années de travail solitaire qui exige de la force physique (brassage de la laine dans de l’eau froide et puis plusieurs actions pour la soulever et la manipuler mouillée) et elle ne demande pas facilement de l’aide.
Puis quand on est travailleur indépendant, artisan ou autre, on a pas de droits au chômage, alors il faut bien avancer et ne pas baisser les bras.

Un musée en projet

Mais elle ne perd pas espoir de retrouver son outil de travail car sa passion est toujours là, bien présente encore et elle veut toujours garder sa façon artisanale de laver la laine à la main car elle adore le contact physique avec cette matière.

La filature de Sarrancolin - Hautes-Pyrénées

Un patrimoine industriel

Malgré tout, elle envisage de créer un musée sur la filature si elle ne peut pas faire repartir ses machines car elle veut conserver ce patrimoine industriel pour le montrer aux futures générations.
En attendant, les clients sont revenus cet été pour lui acheter ses laines en stocks et elle fait un peu de revente de produits d’autres filatures avec des laines et des fibres de tous horizons : bambou, poils de chameau, d’alpagas, cachemire…

Les après-midi "tricot-thé"

Puis elle a mis en place depuis peu à Sarrancolin des après-midi "tricot-thé" qui vont surement faire de nombreux adeptes.
N’hésitez pas à aller la voir pour la soutenir dans ses épreuves et elle se fera un plaisir de vous accueillir et de vous parler de son savoir-faire qu’elle ne veut pas laisser perdre.

Courage Chantal, tous les lecteurs du Guide du Flâneur sont de tout cœur avec toi et vont suivre tes projets de réaménagement de La Filature de Sarrancolin.

Coordonnées

La filature de Sarrancolin
Chantal Mazières

9, route d'Espagne
65410 Sarrancolin
Tél.: 05.62.98.77.21
Port.: 06.83.06.24.62
Site: http://www.lafilaturelaine.com

La carte de la zone

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Tourisme
Solidaire

Contact

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Les thèmes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/01/2020