La charcuterie Casa-Het

Une petite route pittoresque partant de Campan et passant par le village de Gerde, vous mène en quelques lacets vers les paysages sauvages et le panorama des landes du col des Palomières.
Mais aujourd’hui notre route à nous s’est arrêtée à Gerde et plus spécialement à la seule petite épicerie de ce village montagnard situé non loin de Bagnères-de Bigorre.

Voir la carte Infos

La charcuterie Casa-Het

Un petit commerce

Nous n’y sommes pas arrivés par hasard car nous avions entendu plusieurs fois vanter les mérites de ce petit commerce de proximité dans la vallée de Campan.
Sitôt franchi le seuil, nous étions dans l’ambiance « bon enfant » d’une épicerie rurale où les clients se connaissent tous depuis la nuit des temps et où ils vont tous les jours faire leurs courses d’appoint, c'est à dire acheter le pain, le journal et le litre de vin, car on a beau aller se ravitailler aux supermarchés de la ville la plus proche, on oublie toujours quelque chose et l’on est bien content de trouver près de chez soi l’épicerie du village pour vous dépanner.

Une institution

Mais l’épicerie-charcuterie Casa-Het, c’est encore bien plus que çà et c’est dans son nom qui veut dire "Fait maison" que se trouve l’explication de sa réputation.
Cette vieille enseigne bien connue de toute la vallée de Campan et même de beaucoup plus loin puisque de nombreux touristes viennent s’y ravitailler aussi, date de 1875 et appartient à la famille Dejeanne depuis que son trisaïeul en a créé le premier magasin qui est d’ailleurs toujours resté au même endroit. C’est peu dire que "Casa-Het" est une véritable institution dans cette région des Hautes-Pyrénées.

Epicerie-charcuterie à Gerde - Hautes-Pyrénées

Une épicerie d'origine basque

De nos jours, ce sont Martine Dejeanne et sa mère qui sont aux commandes de l’épicerie-charcuterie, sans oublier le gendre et mari : Ander (et non André), basque d’origine et qui plus est bayonnais, qui s’occupe principalement de la partie charcuterie de l’établissement.
En effet, si cette petite épicerie de village a toujours autant de succès, c’est qu’elle le doit depuis toujours à la renommée de ses jambons, saucissons, pâtés et conserves faits maisons dans la vieille tradition charcutière pyrénéenne et l’élevage de porcs familial.
Ce sont les parents de Martine qui s’en occupaient, jusqu’au décès prématuré de son père qui a remis tout en question.

Un revirement professionnel

Martine n’avait pas alors envisagé de reprendre un jour le commerce de ses parents et avait pensé que tout s’arrêterait avec eux ; elle-même étant partie sur une autre voie puisqu’elle était commerciale d’entreprise et son mari travaillait dans une fabrique locale de parapentes avec une maîtrise en science-éco.

Ander à la baguette

Pourtant, c’est son mari Ander qui a insufflé l’idée de reprendre le petit commerce auquel sa belle-mère était si attachée et c’est ds son entreprise ; puis Martine les a rejoint il y a 10 ans et sa maman, soulagée a pu souffler un peu, contente que sa fille et son gendre reprennent les rênes, bien qu’elle soit toujours là pour les aider et les conseiller de son savoir-faire pour la transformation et la préparation des cochons.

Le poële à bois banni

Bien sur, il a fallu améliorer l’atelier de charcuterie qui fonctionnait encore à l’ancienne, de façon à le rendre plus conforme aux normes de salubrité et d’hygiène actuelles. Fini, les jambons qui séchaient dans la grange et les pâtés et boudins qui cuisaient sur le poêle à bois… et pourtant !
La cour en galets est devenue goudronnée et des séchoirs à température contrôlée ont été installé, mais tout se fait toujours ici sur place, de la découpe des porcs jusqu’à la mise en bocaux des boudins, pâtés et plats cuisinés.

Chez « Casa-het », on ne transforme que du porc béarnais et aujourd’hui dans l’atelier de fabrication, c’était la salaison des ventrèches et des jambons qui exhalaient leurs arômes dans toute la maison.

Epicerie-charcuterie à Gerde - Hautes-Pyrénées

20 sortes de pâtés

Ce n’est pas moins de 4 cochons par semaine qui sont transformés en 20 sortes de pâtés vendus aussi vite que faits, même les saucissons ont juste le temps de sécher qu’ils sont déjà mangés.
On ouvre tôt le mardi matin, jour de la découpe des cochons et ce jusqu’au dimanche après-midi où l’on s’accorde un peu de répit ainsi que le lundi.

Martine et Ander constatent bien sur que ce travail est prenant et leur laisse peu de temps pour eux et que les 35h sont déjà faites le vendredi à midi mais comme la petite entreprise familiale fonctionne bien, ils ne se plaignent pas.

Epicerie-charcuterie à Gerde - Hautes-Pyrénées

La continuité est assurée

La plupart de leurs clients étaient ou sont devenus des amis, chacun pensant à ramener à leur petite épicerie de Gerde un souvenir "porcin" d’un de leur voyage et que Martine prend bien soin d’installer dans la vitrine où elle a une belle collection de tirelires et de bibelots roses-cochon.
La retraite arrivant à grands pas, Martine et Ander ne savent pas trop ce qu’ils vont faire mais ils ont deux grands fils et ne désespèrent pas d’en voir un des deux reprendre un jour l’affaire familiale.
Quant à eux deux, ils se voient bien aller couler des jours heureux au pays basque qu’Ander n’a jamais oublié.

Coordonnées

Casa-Het
8, rue de la république
65200 gerde
Tél.: 05.62.95.13.78

La carte de la zone

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Tourisme
Solidaire

Contact

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

Les thèmes

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/01/2020