Le village de Trémargat

On ne peut pas faire plus caché et plus en retrait que ce petit bourg de Trémargat, enfoncé dans les profondes futaies des Monts D’Arrée, dans ce centre un peu en marge, il faut bien l’avouer, de La Bretagne touristique classique des bords du littoral.

Voir la carte

 

Trémargat

Epice et tout

Pourtant la population du village ne cesse d’augmenter depuis ses dernières années et la moyenne d’âge de ses 180 habitants est de 34 ans, ce qui, bien sur, a attiré notre attention.
Quel phénomène étrange pousse des jeunes à venir s’installer ici, aux fins fonds des Côtes d’Armor ?

Le village de Trémargat

Commerce associatif

Nous avons été vite renseigné à ce sujet en voyant un monde fou se diriger, cabas au bras, vers la seule et unique épicerie du village, ouverte en ce lundi soir.
Epice et tout, c’est le nom de ce commerce associatif vers lequel tout le monde convergeait en ce jour hebdomadaire de livraison et où nous sommes allés mener notre enquête.

Une belle démarche

C’est ainsi que nous avons appris que cette population jeune venait d’un peu partout, aussi bien de la Bretagne que d’autres régions et que l’entraide et la solidarité n’étaient pas ici de vains mots, mais plutôt une façon de vivre différente mise en place par les habitants et leur municipalité.
Il faut savoir que ce petit village de Trémargat  n’intéressait pas grand’monde et la pauvreté de son sol couvert de landes à genêts n’attirait pas les foules hormis quelques familles d’harkis installés ici après la guerre d’Algérie et qui cultivaient des lopins de terres morcelés sur lesquels rien ne poussait.
Depuis, les harkis s’en sont allés et les "marginaux" sont arrivés avec d’autres idées et l’envie de s’impliquer dans des démarches associatives et solidaires.

Le village de Trémargat

Et si ça servait d'exemple ?

Ils y sont bien arrivés puisqu’aujourd’hui Trémargat se trouve dotée d’une épicerie associative, d’un café associatif municipal mais aussi d’un grand nombre de petits producteurs locaux biologiques (maraîchage, fromages de brebis et de chèvres, boulangers…), d’un restaurant biologique La Coriandre, d’un gîte communal et de chantiers de rénovations bénévoles : un véritable creuset collectif qui a 40 ans de constructions associatives à son actif.
Tous ces projets sont soutenus par une municipalité entreprenante dont le maire change volontairement à chaque mandat : c’est un principe mis en place à Trémargat depuis fort longtemps et qui fonctionne très bien grâce à une bonne entente et une belle cohésion de la population.

Le village de Trémargat

Des maires à mandat unique

Cette façon de faire incite les élus à s’investir à fond dans leur fonction avec pour objectif des projets réalisables à court terme sans avoir seulement pour but leurs prochaines réélections.

Objectif qualité de vie

Dans le cas de l’épicerie associative, la mairie a financé la rénovation du bâtiment qui l’abrite et a investit dans le mobilier et le matériel frigorifique et informatique.
C’est un collectif de 8 personnes qui a mis en place les statuts juridiques et administratifs de ce petit commerce rural et c’est un fonctionnement bénévole de plusieurs personnes qui assure la permanence et  l’ouverture 4 fois par semaine de l’épicerie (lundi et mercredi de 17hà 19h ; vendredi de 17hà20h et samedi de 10h 30 à 12h 30) ainsi que son approvisionnement.

Le village de Trémargat

Achats à marge zéro

Un abonnement annuel de 10 € par mois permet pour les 35 foyers abonnés de bénéficier des produits à marge zéro tout en permettant de payer les frais fixes, tel le loyer reversé à la mairie.
Les produits vendus sont principalement d’origine locale et la diversité ne manque pas puisque les producteurs sont nombreux et variés sur ce terroir à l’identité forte ; le fond d’épicerie est assuré par une plateforme bio.
Le café associatif municipal est indépendant de l’épicerie bien que mitoyen, il est tenu par un salarié et à tour de rôle par des bénévoles qui y organisent de nombreuses soirées festives.

Le village de Trémargat

Un village terriblement vivant

Trémargat, petit village breton éloigné des grands axes routiers est la preuve flagrante que l’on peut très bien vivre dans un lieu vivant, loin de la société de consommation tout en y privilégiant une belle qualité de vie.
Il suffit de bien s’entendre, pour bien se comprendre et avancer ensemble vers les mêmes objectifs ; faire preuve de solidarité, d’altruisme et de fraternité : des notions que l’on a peut-être trop tendance à oublier dans notre monde un peu trop matérialiste et individualiste. 

La carte de la zone

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...

Randonnées
Producteurs
Artisans
Adresses
Tourisme
Solidaire

Contact

La newletter des Flâneurs

Nous vous invitons à rester au courant de l'actualité du Guide du Flâneur.

Je m'abonne

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/01/2020