Le vin paillé de Queyssac

Ce matin, il pleuvait finement sur Tillet, hameau situé à deux pas de Queyssac-les-vignes où nous avions fait hier une magnifique balade ensoleillée.
Nous allions à la rencontre de Christian et Marinette, éleveurs-producteurs de vin paillé, appelé aussi  « miel des muses », ce qui veut tout dire !
Ils nous ont reçu dans l’intimité et la pénombre de leur cave, là où finit de s’élaborer le nectar de leurs vignes.

La suite La carte Infos

 

Le vin paillé de Queyssac-les-Vignes

Un pays de polyculture

Christian est originaire de ce petit terroir de Queyssac aux confins du Lot, où ses aïeux ont fait souche depuis X générations et Marinette est arrivée un beau jour des Deux-Sèvres et elle est restée ici par amour pour son Christian et pour ce bout de pays Corrézien bien attachant.
En plus de leur activité viticole sur un demi hectare, ils sont aussi producteurs de noix, d’huile de noix et de veaux sous la mère car ici sur cette terre caussenarde où le sol est pauvre et les rendements restreints, la polyculture est affaire courante.

Le vin paillé de Queyssac-les-Vignes

Une petite production

De plus, ils ont tous deux un emploi hors de leur exploitation pour arriver à joindre les deux bouts et ils ne s’ennuient donc pas !
Mais aujourd’hui, nous étions là, chez eux, pour en savoir un peu plus long sur la technique traditionnelle de ce fameux vin paillé, doux et sucré comme le miel dont il a aussi la belle couleur ambrée. Le vin paillé est produit en Corrèze depuis le Moyen Âge, il est obtenu à partir de cépages rouges (cabernet franc et cabernet sauvignon aux arômes de fruits rouges) et blancs (chardonnay et sauvignon aux arômes de miel).

Le vin paillé de Queyssac-les-Vignes

Le passerillage

Les plus belles grappes sont mises à sécher après la vendange faite à la main sur des claies de bois paillées, à l’air libre, en attendant d’être pressées aux alentours de Noêl.
Cette technique du «passerillage» permet au raisin de perdre son eau et de se concentrer en sucre et en arômes. Le vin est ensuite mis en fûts de chêne où il fermente naturellement durant minimum 2 ans avant de pouvoir être dégusté et apprécié. C’est un vin de garde qui peut-être bu une trentaine d’années plus tard sans perdre de sa saveur.

Un vin confidentiel

A l’origine, cette production de vin paillé était destinée à la consommation familiale uniquement, mais à partir des années 1960, le tourisme se développant, les viticulteurs des cantons de Meyssac et de Beaulieu-sur-Dordogne se sont structurés pour faire connaître leur vin qui reste cependant encore méconnu du grand public. Sur la commune de Queyssac, 6 vignerons perpétuent cette méthode de vinification à l’ancienne et Mr et Mme Tronche à Tillac en font partie. Un cahier des charges a été mis en place obligeant les producteurs de vin paillé à ne pas dépasser les 20 hectolitres à l’hectare.

17 vignerons

Cette production reste donc modeste puisque 17 vignerons seulement ont droit à l’appellation «vin paillé» dans tout le canton. La vente se fait surtout sur les marchés locaux, les épiceries fines, les restaurants ou bien en direct sur l’exploitation où vous pourrez déguster ce vin extraordinaire qui, il faut bien l’avouer n’est pas donné mais qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur.
Christian et Marinette ne produisent que du vin paillé rouge, le plus traditionnel; vous pouvez le déguster en apéritif ou bien en accompagnement d’un dessert et notamment sur du chocolat ou bien sur toutes sortes d’autres gourmandises salées ou sucrées.

Coordonnées

Marinette et Christian Tronche
Tillet
19120 Queyssac-les-Vignes
Tel : 05.55.91.01.96

Dans les environs

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...
 Les randonnées pédestres  -  Les producteurs locaux  -  Les artisans  -  Les bonnes adresses  -  Les visites et le tourisme  L'économie sociale et solidaire 

Les thèmes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/12/2019