Le pain de Max

Le pain de max

Ah ! comme nous avons été heureux de cette rencontre avec Max, le boulanger de La chapelle-aux-Saints et avec sa femme Delphine qui le seconde et l’accompagne moralement et physiquement dans la poursuite de son projet.

Voir la carte Infos

 

A La Chapelle aux Saints

Le pain de Max à La Chapelle aux Saints

Vous trouverez leur fournil au hameau du Pouget,  juste au-dessus de La Chapelle-aux-Saints, village connu depuis 1908 grâce à la découverte d’un squelette dans une cavité de la commune. Ce squelette vieux de 40000ans était celui d’un homme de Neandertal, auquel depuis, un petit musée est consacré à la sortie du village, expliquant de manière très pédagogique sa vie et celle de ses compagnons dans ces temps reculés.

Le pain de Max à La Chapelle aux Saints

Un couple de boulangers

Mais revenons à notre gentil couple de boulangers installé depuis peu dans ce hameau de Pouget où ils ont construit leur maison. Dans cette maison, il y avait un jardin, dans ce jardin, il y avait un abri de jardin et dans cet abri de jardin ils ont fait construire un four à bois par un copain maçon.

Le four banal

Un peu d’explications: voilà, Max était déjà boulanger au Leclerc du coin depuis quelques années et en avait vraiment assez de fabriquer des pains qui ne ressemblaient à rien et n’avaient goût à rien, alors, un jour, il a décidé de franchir le pas et de se lancer à son compte chez lui. Pour cela, il est allé voir les anciens, ceux qui avaient connu « le four banal ou four communal » que chaque village possédait autrefois et dans lequel ils venaient faire cuire leurs pains ou leurs gâteaux contre redevance pécuniaire. Il a appris sur le tas le savoir-faire de ces gens là et c’est lancé dans l’aventure du four à bois.

Cuisson au feu de bois

Depuis, il y met tous les jours à cuire les pâtons façonnés à la main qu’il a préalablement pétri et strié avant de les enfourner et de les faire cuire durant environ 1 heure avec une température de chauffe de 220° qu’il régule en ouvrant plus ou moins la porte du four et en vérifiant la couleur de la croûte.

Le pain de Max à La Chapelle aux Saints

La saveur du pain

Le four demande 4 heures de mise en chauffe avant de cuire miches, pains aux noix, aux châtaignes, au seigle, au sarrasin, à la farine complète, aux figues, aux raisins… Il utilise pour cela du bois de peuplier pour la flamme et du bois de chêne pour la braise, tous deux issus de la production forestière locale, vendu et rendu sur place.

Levain, farine et eau

Pendant que le four monte lentement en chauffe, Max prépare sa pâte à pain avec de l’eau, de la farine T65 issue de la minoterie artisanale de Loubressac, du sel, de la levure ou du levain et… rien d’autre. Ici pas besoin d’agents de textures, de conservateurs, de stabilisants, d’arômes, de produits de synthèses dont les moindres baguettes sont truffées.

Avec amour

Chez Max, c’est l’odeur de la braise qui donne sa saveur au pain et pas les exhausteurs de goût, c’est la cuisson de la pâte qui fait une belle croûte brune ou blonde et pas les colorants et c’est l’amour et le temps que met Max dans la fabrication de son pain qui le rend si bon et si beau.

Delphine la future boulangère

Pendant que le pain cuit, Delphine est là, présente au fournil comme à la maison où elle s’occupe de leurs deux petites filles, avant de partir travailler comme urgentiste à l’hôpital de Brive. Ils ont en projet de pouvoir travailler un jour tous les deux, uniquement sur l’activité boulangère grâce aux tournées, aux marchés locaux et aux initiations en milieu scolaire qu’ils ont déjà mises en place. Nous ne doutons pas qu’ils y arriveront car ils sont travailleurs, sympathiques et très commerçants.

Les marchés et les tournées

Ils ont déjà réussi à faire de leur fournil un lieu d’accueil chaleureux et convivial où, amis, voisins et clients aiment à venir se réchauffer autour du four à bois dans la bonne odeur du pain qui cuit, avant de repartir chez eux avec les pains ronds ou longs de Max sous le bras.
Pour ceux qui n’auraient pas le temps d’aller au domicile de Max, sachez que vous pouvez le retrouver tous les matins sur les marchés du coin :
Le lundi à Saint-Denis-les-Martel
Le mardi et le vendredi à Meyssac, le mercredi à Beaulieu-sur-Dordogne  et le samedi à Bretenoux.
Quant au jeudi, Max s’occupe de ses tournées et de la livraison à domicile.
Son pain est savoureux et se conserve longtemps, si on lui en laisse le temps !

Coordonnées

Le pain de Max
Pouget
19120 La Chapelle aux Saints
Tel : 06.79.96.47.84
Mail: maxlaboulange19@gmail.com

La carte de la zone

Chaque ballon est un lieu à visiter ou une randonnée - Cliquez...
 Les randonnées pédestres  -  Les producteurs locaux  -  Les artisans  -  Les bonnes adresses  -  Les visites et le tourisme  L'économie sociale et solidaire 

Vous aussi paraissez gratuitement dans Le Guide du Flâneur, remplissez le formulaire et proposez votre activité, votre village, votre territoire ou la dernière randonnée que vous avez réalisée.

Les thèmes

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Commentaires (3)

Pain de max
  • 1. Pain de max | 17/10/2014
Dorénavant retrouvez nous le samedi matin sur le marché de Brive-La-Gaillarde à l'intérieur de la halle Brassens et nous serons donc contraints d'abandonner celui de Bretonoux.
Amélie Fernandez
  • 2. Amélie Fernandez | 28/01/2014
Un petit couple de boulangers adorables et surtout très compétents. Leurs pains, leurs chocolatines, leurs galettes des rois sont délicieux et se conservent parfaitement bien. Je leur souhaite une grande réussite !!!!
nadine
  • 3. nadine | 25/01/2014
Oui super boulanger, je les connais du marché de Bretenoux et Beaulieu-sur-Dordogne leurs pain extra, a la noix parfait et on a bien rigolé cet été. A bientôt, continuez, vous êtes formidable biz

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/12/2019