Le blog de Doudouche

Vous n’êtes pas sans savoir, que Le Guide du Flâneur se déplace sur tout le territoire français avec son indispensable camping-car dernier cri surnommé Julot (car c’est Julot le plus beau, c’est Julot le plus gros!) enfin bref…
Mais, indissociable de Julot et de notre couple, il y a aussi Douchka, notre fidèle quadrupède dont la barbouille en bataille la fait plus ressembler à une loutre qu’à une chienne de race. Ce n’est d’ailleurs pas une toutoune de race puisque sa ravissante mère Bouvier-Bernois a fauté avec un intrépide chien de chasse de race Korthals. Voilà le portrait physique de l’animal !

Doudouche nous explique

Mais madame Douchka ne veut pas s’en tenir là et réclame sa part du gâteau dans notre petite entreprise (les gourmandises elle les adore et la promesse du petit gâteau a le pouvoir de nous la ramener illico-presto).
Elle a donc décidé depuis peu de tenir elle-même son propre blog où elle notera au gré de ses humeurs et de ses états d’âme de toutoune délurée tout ce qui lui passera par la cervelle, la truffe ou les oreilles. Elle relatera ainsi ses découvertes, à quatre pattes, des régions françaises et vous fera part de ses sensations olfactives, intuitives et auditives canines.
Elle vous racontera par le détail et à sa manière les coulisses de nos aventures : la réalité du quotidien, nos états d'âme, nos galères et nos bons moments.
Nous déclinons toutes responsabilités concernant ses réactions, ses commentaires et ses appréciations dont nous la tiendrons seule responsable.
Nous espérons qu’elle saura vous amuser sans vous ennuyer et que son humour et son humeur de chien sauront vous la rendre aussi attachante qu’elle l'est pour nous.

N’hésitez pas, vous aussi, à échanger des idées avec elle sur son blog et à discuter des choses qui vous tiennent à cœur ; elle se fera un plaisir de vous répondre.

Dorénavant la parole est à Doudouche…

« Quand on a, comme moi, la truffe au ras des pâquerettes, le poil soyeux, les coussinets endurcis, l’oreille aux aguets, la barbouille intrépide et tous les sens en éveil, on peut en dire des choses et en raconter des vertes et des pas mûres sur tout ce que je vois et tout ce que je fais chaque jour au côté de ces deux bipèdes humains auxquels j’ai voué ma vie, mes espoirs et ma jeunesse et près desquels j’arpente les routes de France.
Eux ils écrivent des textes, ils prennent des photos, ils racontent des histoires, ils rencontrent des gens et moi dans tout cela, j’écoute, j’entends, je sens, je hume, je goûte et je m’enivre de tout ce qu’ils ne peuvent voir ressentir, discerner et décrire.
C’est pour cela, qu’à ma façon, en quelques coups de pattes et de queue, j’ai décidé moi aussi de vous faire part de mes sensations, de mes aspirations, de mes coups de gueule et de mes préférences… Bref de mes états d’âmes car j’en ai assez que ces deux là, bien que je les adore, me volent tout le temps la vedette. »

Gaffes et bêtises dans le Gers

Par | Le 10/11/2016 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Ce jour là, on m’avait averti que la visite de l'abbaye de Boulaur dans le Gers était interdite aux chiens et bien qu’étant la mascotte du « Guide du Flâneur » je ne pourrai pas entrer pour écouter les chants grégoriens se déroulant dans l'église.

Gaffes dans le Gers

Mes mirettes me jouent des tours

Par | Le 23/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Ce jour là, nous traînions sur les bords de l’Adour dans les Pyrénées Atlantiques, moi, mollement tenue en laisse par mon maître qui blaguassait avec sa compagne.
Le temps était calme et doux et rien ne laissait présager de la tempête qui tout à coup s’est levée sous mon crâne.

Blog de Doudouche

Poulet d'estives

Par | Le 12/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Temps superbe pour une belle grimpette vers les estives du village de Baudéan dans les Hautes Pyrénées.
Nous allions voir un berger en pleine montagne, au milieu des pâturages du Haut Adour, avec en point de mire le Pic du Midi pas encore enneigé.
Au bout d’une heure de grimpette sur une petite route en lacets, nous sommes arrivés chez Cédric qui avait dû s’absenter pour soigner ses brebis situées sur les estives les plus hautes, à 2000 m d’altitude.

Le blog de Doudouche

Horreur à Arreau

Par | Le 10/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Je suis connue pour mes siestes et mes nuits profondes que rien ni personne ne peuvent perturber. Mais manifestement à Arreau, dans les Hautes-Pyrénées, il y a sur les coups de 21 heures, tous les soirs et plus particulièrement en octobre, un cri lugubre et lancinant, répété plusieurs fois qui m’a glacé le sang et m’a fait sortir de ma profonde léthargie.

Les coulisses du Guide du Flâneur

Frayeur dans les Pyrénées

Par | Le 04/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

En ce vendredi 3 octobre 2014 mes maîtres se sont fait une grosse frayeur car ils ont failli faire exploser notre Julot (petit nom du camping-car) bien aimé qui nous véhicule fidèlement sur les routes de France, qui nous sert de maison et qui est une pièce essentielle du Guide du Flâneur.

Frayeur dans les Pyrénées

Le brâme du cerf

Par | Le 04/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Aujourd’hui au programme, randonnée en Barousse (la vallée des sources) dans le département des Hautes-Pyrénées. Je me suis désaltérée et trempotée par cette chaude journée dans toutes les fontaines-abreuvoirs des beaux petits villages pyrénéens traversés par notre itinéraire (Esbareich, Ferrère, Ourde).

Cerf

Une vie de chien

Par | Le 04/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (0)

Mes maitres sont allés, aujourd’hui, s’empiffrer de tome de Barousse des Hautes-Pyrénées et m’ont consigné dans le camion (Julot) sous prétexte que je pouvais perdre quelques touffes de poils dans les fromageries, affoler les vaches et les brebis dans les étables et tenir tête aux petits Labrits et aux gros Patous gardiens des troupeaux.

Les coulisses du Guide du Flâneur

Du canard au menu

Par | Le 04/10/2014 | Dans Le blog de Doudouche | Commentaires (2)

Premier jour du départ des aventures de Doudouche ou comment je me suis retrouvée avec un « mulard » dans la gueule.

Doudouche et les spécialités locales