Le blog

Marche de Toulouse à Montpellier

Comme l'indique le titre de ce billet, l'évènement que nous organisons consiste à relier les deux anciennes capitales régionales que sont Toulouse et Montpellier par une marche de 360 Km en empruntant les chemins de Grande Randonnée.

Flânerie en Occitanie sur la carte

Lire la suite

En pleine réflexion

Voilà des mois que nous sommes en pleine réflexion pour savoir comment nous allons transformer Le Guide du Flâneur pour qu'il devienne un guide de tourisme alternatif de premier plan au niveau national et nous sommes en passe d'avoir la solution. Mais ça nous vous en parlerons très prochainement.

Pour l'instant nous allons vous parler ici d'un évènement que nous organisons au mois de mai 2018 et pour lequel tout le monde est convié à participer à cette formidable aventure.

Reflexion

Lire la suite

Gaffes et bêtises dans le Gers

Un travail de vigile

Ce jour là, on m’avait averti que la visite du monastère de Boulaur dans le Gers était interdite aux chiens et bien qu’étant la mascotte du « Guide du Flâneur » je ne pourrai pas y entrer pour écouter les chants grégoriens.

Je m’étais donc fait une raison, un peu à contrecœur, mais en même temps j’avais « Le Julot » (petit nom stupide et amical donné à notre camion : prenez en note car je ne le répèterai pas à chaque fois) en garde et le privilège dans ce cas là de m’installer sur les sièges avant, afin de dominer la situation et d’intervenir en cas de nécessité absolue, c'est-à-dire de violation du territoire.

Ce qui ne tarda pas à se présenter car je vis arriver dans le rétroviseur latéral un roquet irascible qui semblait avoir pris « Le Julot » pour cible ; mais qui, voyant ma mine patibulaire à la portière, se contenta de lever la patte sur les enjoliveurs, ce qui a le don de me mettre de mauvaise humeur !

Gaffes dans le Gers

Lire la suite

Ventilos dans nos campagnes

Où que notre regard se porte, on s’aperçoit, que les éoliennes ont colonisé notre environnement.

Ces gigantesques et tentaculaires monstres métalliques sont partout, ils balafrent nos massifs et nos paysages !

Leurs silhouettes longilignes se dressent dans des lieux sauvages, sur des sommets de massifs vierges de toutes constructions, dans des zones protégées… où les rotations incessantes de leurs membres décharnés font penser à des marguerites effeuillées ou des tournesols déboussolés.

Eoliennes

Lire la suite

Edouard et ses Chouchous

Alors là mes amis, la soirée s’annonce dure pour Edouard : c’est ce soir en effet, qu’à lieu le grand rassemblement annuel avec ses actionnaires !
Mais ça va… Il a l’habitude, ça fait déjà un petit moment qu’il les pratique ces boursicoteurs déchaînés, avides de « toujours plus d’argent ». Il le sait, ils vont se régaler de le cuisiner à la sauce dividendes et résultats, mais il aime ça Edouard, c’est exaltant, se mesurer avec ses Chouchous (un surnom ridicule mais très affectueux pour nommer ses actionnaires) lui procure énormément de bonheur et un sentiment de puissance non négligeable.

Edouard et ses Chouchous

Lire la suite

Le berger de Campan

Mes maîtres vénérés venaient de terminer leur repas et c’était le moment sacro-saint où je m’installe confortablement dans mon coucouche-panier (un nom vraiment ridicule) situé sous la table de Julot (petit-nom de notre camping-car adoré) pour entamer ma sieste journalière bien méritée.

Mais, dans mon tout premier sommeil, je suis réveillée par une agitation que je connais bien : tintements de gourdes métalliques et de thermos, sacs à dos jetés au sol et l’odeur bien particulière des chaussures de randonnées dont le parfum fait frétiller ma truffe.

« Mais je rêve ou l’on part en  rando !!! », moi qui adore çà, ce jour là et à cette heure là, je ne me sentais pas vraiment d’attaque !

J’avais envie de leur dire : « Allez y sans moi, je vais rester là pour garder Julot »

Je n’avais pas fini d’achever ma pensée que déjà l’on m’extirpait de ma couche, le collier autour de mon cou passé et la laisse attachée : nous partions réaliser la randonnée pédestre de Campan sous un soleil accablant !

Blog de Doudouche - Le berger de Campan

Lire la suite

Le cheval d'orgueil

Pour mieux comprendre et appréhender la Bretagne dans toute sa complexité, nous vous signalons l’excellent ouvrage de Pierre-Jakez Hélias intitulé « Le cheval d’orgueil ».

Cet écrivain du pays Bigouden nous y raconte son enfance bretonne lorsque les écoliers ne parlaient pas encore le français (dans les années 1920-1930) et décrit minutieusement la vie du monde rural breton.

Le cheval d'orgueil

Fleur de tonnerre

Le livre de Jean Teulé est une balade dans la Bretagne du milieu du XIXème siècle à travers Fleur de Tonnerre le personnage principal.

Fleur de tonnerre de Jean Teulé

Lire la suite

Mes mirettes me jouent des tours

Ce jour là, nous traînions sur les bords de l’Adour dans les Pyrénées Atlantiques, moi, mollement tenue en laisse par mon maître qui blaguassait avec sa compagne.
Le temps était calme et doux et rien ne laissait présager de la tempête qui tout à coup s’est levée sous mon crâne.

Blog de Doudouche

Lire la suite

Poulet d'estives

Temps superbe pour une belle grimpette vers les estives du village de Baudéan dans les Hautes Pyrénées.

Nous allions voir un berger en pleine montagne, au milieu des pâturages du Haut Adour, avec en point de mire le Pic du Midi pas encore enneigé.
Au bout d’une heure de grimpette sur une petite route en lacets, nous sommes arrivés chez Cédric qui avait dû s’absenter pour soigner ses brebis situées sur les estives les plus hautes, à 2000 m d’altitude.
Nous l’avons donc attendu patiemment avec mes maîtres, assis sur les marches de sa petite ferme pyrénéenne, tout en rêvant devant le magnifique panorama qui s’offrait à nos yeux.
Je commençais à sommeiller, alanguie par la douce chaleur de cette journée automnale et fatiguée par la montée au pas de charge imposée par ma maîtresse, lorsque je fus subitement réveillée par les joyeux et bruyants jappements aigus de trois jeunes chiots Border-Colley.
Le tableau était rigolo à souhait car devant la troupe de ses trois fous furieux déboulant d’un chemin en pente, se dandinait un vénérable gallinacé tricotant de tous ses ergots, le croupion serré et la crête écarlate, pressé d’échapper à ces petits voyous.

Le blog de Doudouche

Lire la suite